Georges Manzana-Pissarro (1871 – 1961)

Il est le troisième fils du peintre impressionniste Camille Pissarro.
Adolescent, il étudie la peinture avec son père avec qui il se forge à l’impressionnisme. A partir de 1889, il peint à la manière néo-impressionniste.
C’est autour de 1906-1907 que prend corps son inspiration pour les estampes japonaises, les toiles exotiques de Paul Gauguin et Les Mille et Une Nuits. Son goût pour l’orientalisme se manifeste dans certaines de ses œuvres par ses expériences avec l’or, l’argent et la peinture au cuivre dont il rehausse ses aquarelles de poissons et d’oiseaux.
En 1894, il choisit comme pseudonyme le nom de sa grand-mère « Manzana », et c’est en 1910 qu’il adopte définitivement le nom qui lui restera, « Manzana-Pissarro ».
Au début du XXe siècle, Georges expose régulièrement ses œuvres, au Salon d’Automne et au Salon des Indépendants, ainsi que chez Paul Durand-Ruel et à la galerie Eugène Druet à Paris.
En 1907, il expose des œuvres décoratives chez Ambroise Vollard.
Son exposition la plus importante a lieu en 1914 au Musée des Arts Décoratifs où il montre 311 œuvres, dont des tapisseries, des tapis, des meubles, des verreries, des peintures décoratives, des gravures et des lithographies.

Collection :
Musée du Louvre
Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg